Instant beauté
Publié le 4 Janvier 2018 à 22h42 - 637 clics

Les médicaments contre les maux de dos

Mal du siècle, les maux de dos touchent la quasi-totalité des Français. Des médicaments, mais aussi d’autres moyens efficaces permettent pourtant de les guérir.

Les médicaments efficaces pour traiter les maux de dos

Le mal de dos n’épargne aucune couche de la population. Aussi bien les travailleurs manuels que ceux restant au bureau à longueur de journée en souffrent tous. Il en est de même pour les bricoleurs de dimanche ou ceux soumis au stress quotidien. Pour les soulager rapidement, il n’y a rien de tel que les bons vieux médicaments, dont les antalgiques, les anti-inflammatoires et les antidépresseurs tricycliques, à prendre par voie orale ou par injection. Les premiers rendent supportables les douleurs ressenties grâce à leurs composants : paracétamol, anti-inflammatoires non stéroïdiens ou dérivés de morphine. Les anti-inflammatoires, eux, diminuent les douleurs intenses en cas d’inflammation et sont plus efficaces chez certains patients. Parmi eux, on trouve les non stéroïdiens comme l’aspirine ou l’ibuprofène, les corticostéroïdes et les myorelaxants. Quant aux antidépresseurs tricycliques, ils ont aussi des effets antalgiques, mais plus modestes chez les personnes souffrant de dos. Les médicaments à utiliser par voie locale, eux, comprennent aussi des anti-inflammatoires sous forme de gels et pommades et des corticoïdes.

Les autres alternatives contre les maux de dos

Il est également possible de recourir à d’autres méthodes non médicamenteuses pour atténuer les douleurs de dos. En traitant ces maux à leurs racines, on y parvient aisément. C’est ce qu’enseigne justement Ecole du dos, un établissement proposant des formations kiné aux professionnels et particuliers souhaitant comprendre le fonctionnement du dos. Elle les aide à connaître les bons gestes devant être adoptés au quotidien pour ne pas trop soumettre aux poids du corps ou autres pressions cette partie du corps. À titre de soin et de prévention, le concept se base sur la pratique de gymnastiques articulaires, intégrant entre autres l’usage du ballon de Klein Vogelbach.

Inscrivez une réponse sur ce commentaire

Les publications similaires de "L'institut"

  1. 18 Déc. 2018S’abstenir ne veux pas dire que l'on peux se faire plaisir268 clics
  2. 22 Juin 2018Notre institut met à votre disposition une palette de maquillage460 clics